La préparation de notre nouvel ep (2)

———–

En début de semaine, je vous ai parlé de la préparation à l’enregistrement (avec les pistes témoin) et de la première étape de l’enregistrement avec Max et Julien qui ont enregistré la batterie et la basse en studio.

Voilà, on est arrivés à l’étape n°2, c’est Clément et moi qui avons pris le relai et allons au studio!

ÉTAPE n°2 – Les guitares

Cette fois-ci, contrairement à la piste témoin, les guitares que je vais enregistrer vont rester.

En général, c’est Clément qui commence, vu qu’il fait la guitare rythmique (mes lignes de guitares sont construites « par-dessus » les siennes, donc c’est plus logique qu’il enregistre en premier).

Clément qui enregistre Free Fall.

Pour enregistrer les guitares, là encore, c’est un mélange de tradition et de modernité. La guitare électrique passe d’abord dans un ampli à lampe qui réchauffe le son et donne leur dynamique aux attaques des cordes. Mais ensuite, alors qu’en répète ou en concert on utilise des effets analogiques (sous forme de pédales, les petites boites au sol devant les guitaristes, celles qu’ils s’acharnent à piétiner violemment entre un couplet et un refrain), là on va utiliser toute la puissance de la technologie informatique pour modeler notre son en piochant parmi des centaines d’effets disponibles. Les possibilités sont quasi infinies.

Une fois que Clément a terminé ses prises, c’est mon tour. Contrairement à Clément, Max et Julien, les parties de guitares que j’enregistre ne sont pas nécessairement identiques à celles que je joue en répète ou en concert : s’il est impossible de multiplier les guitaristes, il est nettement plus simple de multiplier les pistes en studio. Il m’arrive donc par moment « d’empiler » les pistes de guitares mélodiques sur certains passages, principalement instrumentaux, pour que ça sonne mieux. Par conséquent je peux être amené à faire beaucoup de prises pour un seul et même morceau. Cela m’oblige également à bien préparer la session d’enregistrement, car je ne connais pas forcément toutes ces parties par cœur.

En pleine concentration…

Contrairement aux guitares témoins, c’est très plaisant d’enregistrer les guitares mélodiques définitives, car je sais qu’elles vont rester, mais aussi parce qu’à ce stade, l’instrumental de la chanson est quasiment terminé, j’ai donc le sentiment d’achever une bonne partie du travail commencé avec l’enregistrement des pistes témoins, après la participation de chaque musicien.

ÉTAPE n°3 – Les synthés

En fait, c’est pas vraiment une étape. J’ai juste enregistré les synthés à la maison et l’ingé son les intègre dans l’ensemble. Ctrl + C en quelque sorte.

Les parties de synthé sont vraiment simplissimes. Un « unidoigtiste » pourrait les jouer. Par contre, elles apportent une petite finition très précieuse à l’ambiance de nos compositions.

La prochaine étape sera l’enregistrement de la voix. On vous en dira plus dans un prochain article!

—-

Traitement en cours…
Ca y est ! Vous figurez dans la liste de Helenhide!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s